Pourquoi la tronçonneuse a été inventée ? Âmes sensibles s’abstenir !

Le-portrait-bûcheron-portant-vêtements-protection-posant-tronçonneuse-à-batterie-sur-son-épaule

Attention, mettez vos enfants au lit car l’histoire de la première tronçonneuse est assez terrifiante ! Bien que de nos jours il nous paraisse logique d’utiliser cet outil pour couper des arbres, à l’origine, son utilisation était purement et simplement médicale. En effet, les personnes qui ont inventé la tronçonneuse l’on fait pour réaliser des symphyséotomies lors d’accouchement parfois difficiles et compliqués. Âmes délicates, passez votre chemin, ce qui va suivre peu heurter la sensibilité des plus fragiles d’entre vous…

Pourquoi la scie mécanique à été inventée ?

Au XVIIIe siècle les médecins pratiquaient une symphyséotomie lorsque les bébés restaient bloqués dans le bassin de la mère lors des accouchements difficiles. Cette intervention chirurgicale consistait à sectionner une partie du cartilage des os du bassin afin d’élargir le passage pour pouvoir extraire le nouveau-né. Malheureusement, à cette époque l’anesthésie n’existe pas et cette opération était extrêmement douloureuse pour la maman. Par ailleurs, le praticien opérait alors avec une simple lame de couteau ! En outre, cette méthode était très peu précise et très longue à réaliser. Vous vous en doutez bien, mais à cette époque les termes césarien et péridural n’existaient pas, loin de là. C’est là que les deux médecins de l’époque, John Aitken et James Jeffray vont chercher faire évoluer la technique de la symphyséotomie. La toute première mouture de tronçonneuse a vu le jour grâce à ces deux hommes. 

Ce prototype très simple était constitué d’une longue chaînette dentée qui était actionnée via deux poignées en ivoire à chaque extrémité de la chaîne. La technique consistait à simplement enrouler la chaîne autour de la section d’os ou de cartilage à traiter et d’effectuer un mouvement de va et viens pour sectionner. Bien que cette technique puisse paraître encore barbare, elle était néanmoins bien meilleure et plus douce que celle réalisée au couteau. Tout d’abord, l’intervention à la scie était bien plus rapide et surtout beaucoup plus précise ! Suite à cela, la petite tronçonneuse médicale connue un énorme succès dans le milieu hospitalier. Par la suite, on utilisait cette première scie à chaîne afin de couper des os ou d’amputer des membres. C’est vraiment le genre de scénario que l’on a l’habitude de voir uniquement dans les films d’horreurs !

Prototype-de-la-première-tronçonneuse-utilisée-dans-le-domaine-médical-pour-les-accouchements

Qui est l'inventeur de la tronçonneuse ?

Un peu plus tard, en 1830, l’orthopédiste Bernhard Heine améliora considérablement l’outil. Il imagina alors faire tourner une chaîne dentée autour d’une lame de couteau. L’appareil était alors actionné via une manivelle à la main. La première forme de tronçonneuse telle qu’on a l’habitude de les voir à alors vue le jour. Elle permettait aux médecins d’obtenir une très grande précision et de réduire encore plus la durée d’intervention et la douleur des patientes.

La raison est qu’ils pouvaient positionner l’outil plus facilement et précisément sur les parties à sectionner. C’est à partir de cette époque que la tronçonneuse se répand dans tout le domaine médical. Cette invention connut tellement de succès que Hein déposa un brevet pour ce fabuleux outil qu’il appelait : la scie à chaîne sans fin. Fort heureusement, la césarienne sous anesthésie générale remplace peu à peu cette technique archaïque à la fin du XIXème siècle. C’est globalement à cette époque que les hôpitaux améliorent grandement leurs conditions d’hygiène.

Photo-de-la-première-tronçonneuse-qui-a-été-inventée-pour-pratiquer-des-épisiotomies

Et la tronçonneuse de jardin dans tout ça ?

Au début du XIXe siècle, un Bûcheron américain réalise le potentiel de la scie mécanique pour l’abattage des grands arbres. C’est à San Francisco en 1905 que cet homme dépose un brevet pour son modèle de tronçonneuse destiné à la coupe de séquoias géants. Ce fut le début de l’aventure qui va amener progressivement tout le monde à utiliser la scie à chaîne pour le tronçonnage de bois d’arbre. Par la suite, de nombreux ingénieurs reprendront le brevet afin de développer de nouvelles versions de cette machine à leur tour. Il existe toujours un débat de nos jours autour de l’identité de l’inventeur originel de la tronçonneuse que l’on connaît aujourd’hui. Par ailleurs, depuis ses débuts dans les hôpitaux la tronçonneuse à subit de nombreuses mutations et améliorations. Entre 1830 et aujourd’hui, beaucoup d’intervenants ont ajouté leur contribution au développement de la tronçonneuse actuelle.

D’après les archines et les diverses recherches qui ont été faites à ce sujet, on peut considérer que la forme de la tronçonneuse que l’on connaît actuellement est le fruit du travail de 2 personnes, Joseph Buford Cox et Andreas Stihl. En 1925, Andreas Stihl a inventé et breveté une tronçonneuse plus élaborée techniquement, suivi d’une version à gazole en 1929. Par la suite, il a créé une entreprise pour la production en série de ces équipements. L’enseigne stihl est leader sur le marché de l’outillage de jardin et des tronçonneuses thermiques et sur batterie. Par la suite, en 1927 fut commercialisée la première tronçonneuse à essence par un autre inventeur du nom de Emil Lerp. L’entreprise d’Emile Lerp fait aujourd’hui partie du célèbre groupe Makita qui continue à produire ses tronçonneuses à essence en Allemagne.

Image-ene-noir-époque-archive-de-la-première-tronçonneuse-utilisée-par-les-bûcherons-en-1905-pour-abattre-des-arbres-géants

L'évolution de la tronçonneuse jusqu'à aujourd'hui

Avec le temps, la technologie de l’industrie a fait d’énormes progrès et la tronçonneuse à su profiter des dernières innovations. Les scies à chaînes de nos jours sont très puissantes, légères et efficaces. Les bûcherons et les jardiniers ont adopté des équipements motorisés (abatteuses) pour accomplir diverses tâches (abattage, élagage et débitage), remplaçant ainsi la force de leurs bras et de leurs scies à main. Ces machines réalisent ces opérations beaucoup plus rapidement que les humains et sans effort. Dès la fin du XIXe siècle, les inventions de Marvin Smith et de Jacob Ellis ont joué un rôle majeur dans l’automatisation du bûcheronnage. Très rapidement, en 1920, les premiers modèles de tronçonneuse électrique font leur apparition. La première tronçonneuse moderne est créée en 1924 par Andrea Stihl comme nous l’avons vu précédemment. Par la suite, en 1947, Joe Cox eu la brillante idée d’inventer la chaîne à gouge.

Malgré toutes ces innovations, c’est à la moitié du XXe siècle seulement que la tronçonneuse pourra être utilisée par un seul homme. Jusque-là, ces engins nécessitaient deux hommes simultanément pour pouvoir être manipulés. Néanmoins les modèles les plus légers de cette époque ne pesaient pas moins de 20 kilos ! Loin des petites machines que l’on utilise de nos jours qui pèsent en moyenne 5 kilos. La mini tronçonneuse quant à elle peut peser moins de 1 kilo ! Actuellement, il existe des modèles de scie à chaîne pour tous types de taches d’horticulture ou de bûcheronnage :

  • Des tronçonneuses professionnelles surpuissantes destinées à l’abattage de grands arbres.
  • Des scies à chaîne très puissante à essence ou sans fil qui sont conçus pour les particuliers et les bricoleurs.
  • Des tronçonneuses sur perche pour l’élagage en hauteur.
  • Des élagueuses que l’on utilise d’une seule main.
  • Enfin, ma préférée, la mini tronçonneuse à batterie.

La dernière génération de tronçonneuse

Ces dernières années ont vu l’apparition d’un tout nouveau modèle de scie à chaîne : la tronçonneuse à batterie ! Ces engins sont de véritables merveilles technologiques et présentent des avantages considérables surtout pour les particuliers et les bricoleurs. En effet, elles sont très simples d’utilisation, voici quelques-uns de leurs avantages :

  • Démarrage facile, une simple pression sur un bouton suffit et la tronçonneuse à batterie s’allume quelle que soit la saison.
  • Moins de bruit, le moteur électrique Bruschless est silencieux, seul le bruit de la coupe et du tronçonnage du bois se fait entendre.
  • Écologique, pas d’émission de gaz du moteur toxique n’est relâché dans l’atmosphère.
  • Économique, l’utilisation de batteries est très rentable en terme économiquement parlant. Au contraire, un engin thermique nécessite l’achat d’essence et d’huile en permanence pour son fonctionnement.
  • Entretiens inexistants, le moteur Bruschless est différent du moteur à essence, aucune pièce ne risque de se casser ni aucun filtre n’est à nettoyer ou à changer.
  • Faciles d’utilisation, elles sont également plus légères que des tronçonneuses essence et par conséquent plus faciles à manipuler aussi.
Bûcheron-démarre-une-tronçonneuse-à-batterie-nouvelle-génération

Pour conclure

Comme vous l’aurez compris l’histoire de la tronçonneuse est assez surprenante et ne date pas d’hier. De ses débuts comme simple outil médical (barbare) à l’utilisation accrue que l’on en fait de nos jours dans différents domaines, elle a subi de grandes évolutions techniques. La tronçonneuse n’a eu de cesse d’intriguer ou d’effrayer à travers l’histoire. C’est d’ailleurs la raison de son grand succès dans les salles de cinéma. De nombreux réalisateurs ont utilisé l’image de cet outil pour créer des films d’horreur tels que : massacre à la tronçonneuse, Evildead ou encore Scarface. J’imagine qu’à présent vous ne la voyez plus du tout de la même manière. Rassurez-vous, de nos jours cette merveilleuse machine est exclusivement employée pour la découpe de matériaux et principalement le bois d’arbres. Du moins espérons le… :p


juin 13, 2024 6:39 pm

 

5/5 - (1 vote)